Voyager ? A vélo ?? couchés ????

Données initiales :

  • Benoit déteste le vélo
  • Alice est nulle en sport (un mythe s’écroule…)

Alors, pourquoi partir à vélo ?

Quand ce projet a germé, il y a déjà quatre ans, on voulait faire un long voyage, avec un billet « tour du monde » proposé par les alliances aériennes pour un prix défiant tout concurrence. On a commencé à lister ce qu’on avait envie de voir, les endroits où on avait envie d’aller, et comme beaucoup, on a dressé une liste à la Prévert de pays et de merveilles à voir  AB-SO-LU-MENT. Sans liens les uns avec les autres, séparés de milliers de km, avec des cultures bien différentes. On s’est rendu compte qu’on allait passer un an à courir entre les aéroports, les bus, les guesthouses, les offices du tourisme… A ne pas pouvoir s’imprégner vraiment des cultures et modes de vie des pays traversés. On était complètement à côté de ce pourquoi on voulait partir : prendre le temps, changer de rythme de vie, découvrir d’autres manières de vivre,you-cant-buy-happiness-but-you-can-buy-a-bicycle-and-thats-pretty-close rencontrer, et profiter d’endroits magnifiques, en les respectant.

Au hasard des rencontres, on a rencontré un voyageur à vélo, Julien Leblay, qui m’a vite convaincue que le vélo était le moyen de transport idéal pour prendre le temps de découvrir, d’être « présent » à l’endroit qu’on traverse (on ne le survole pas, on ne passe pas à toute vitesse, on découvre petit à petit), de découvrir et partager le quotidien des gens, bref de mieux comprendre le pays qu’on visite.

Pour convaincre Benoit, il a fallut que je trouve un vélo confortable, qui ne fasse pas mal aux fesses, qui ne te donne pas l’impression d’être cassé à la fin de la journée, qui passe partout, qui permette de profiter du paysage et de se faire plaisir niveau sensations dans les descentes…

Plusieurs possibilité :

Concept idéal pour Benoit mais pas assez confortable

++ pour le confort mais pas le top pour les sensations fortes en descente

Pour le côté passe partout, on repassera…

C’est comme ça que nous avons découvert, le vélo couché !

CSC_0196 2 (124)

Rapidité, confort, meilleure récupération, meilleure capacité respiratoire en montée (en théorie…), propulsion horizontale plus naturelle, détente totale en descente et sensation de glisse inégalable en vélo… Benoit est conquis !

Alice

Publicités

3 réponses à “Voyager ? A vélo ?? couchés ????

    • Hello les kangourous ! Je suis votre blog avec attention mais vous savez faire durer le suspens 😉 Tout va bien ? Pour nous, fin du boulot le 1er juillet, départ de Bretagne vers le 15 juillet, et on quitte le continent européen le 11 aout, à Anvers, en cargo. On attend la suite de vos aventures, vous nous faites rêver ! Bises

      J'aime

      • Salut les cyclistes, désolé on est pas très ponctuels dans nos posts et on a trop de retard…!!! Le grand départ approche, je suis super contente pour vous, quelle est la première destination? Vous partez en cargo???!!!
        Nous on est posés à Sydney depuis fin avril, je travaille dans une agence d’archi depuis 2 semaines et Gael, galère un peu plus niveau boulot alors il distribue des flyers en attendant.
        On rencontre pas mal de gens, les australiens sont vraiment sympa et ouverts. On se plait bien ici!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s